De la Brasserie au Marembais…

C’est en 1872 que nait Emile Thibaut, le papa de ce qui fut la fameuse Brasserie Centrale de Marbaix. En 1895, Emile, obtient son diplôme en « Economie Industrielle ». Deux ans plus tard, en 1897, il rachète la brasserie à un certain Monsieur Martin. A l’époque, il s’agit d’une brasserie à vapeur.Historique_ete_image1

Emile Thibaut et son épouse donneront naissance à six enfants (cinq garçons et une fille) dont le quatrième, Jean, reprendra les rennes de la brasserie en 1929.

En effet, au décès d’Emile Thibaut, Jean, qui après une formation en boulangerie-pâtisserie, travaillait au sein de l’entreprise familiale, est fortement sollicité par les ouvriers pour reprendre la tête de la Brasserie.

N’écoutant que son devoir et par respect pour tous ces gens qui se battaient pour défendre leur entreprise et leur emploi, Jean reprend la gestion de la Brasserie tout en suivant parallèlement et durant de longs week-ends, une formation de Maître Brasseur au CERIA de Bruxelles.

Jean Thibaut met au point quelques produits remarquables dont la Nova Belge, le Pale Ale Winston et la célèbre Saison Régal aussi connue sous le nom de Nounou.

En 1968, Jean Thibaut cède la Brasserie Centrale de Marbaix à la famille Belot, également propriétaire de la Brasserie du Bocq située à Purnode. La fameuse Saison Régal sera brassée à Marbaix jusque 1983, année où la production sera délocalisée à Purnode. Le produit sera brassé jusqu’en 2013.

Historique_ete_image2

Le Marembais se situe à l’endroit exact où était installée la Brasserie centrale de Marbaix. La cuve matières se trouvait d’ailleurs dans la partie avant de notre établissement.

Se souvenir de ce passé est notre manière de rendre hommage aux gens qui ont contribué au patrimoine brassicole extraordinaire dont peut s’enorgueillir notre petit pays et plus particulièrement ce magnifique village de Marbaix.

 Tous nos remerciements à Arlette et Rose-Marie Thibaut qui nous ont aidé à la rédaction de cet article.